Il nous est proposé de relocaliser le foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés d’Ermenonville sur la commune de Creil.
Notre attention porte, bien sûr, sur ces résidents aux pathologies extrêmement lourdes mais également sur l’outil de travail nécessaire au personnel soignant afin de rendre les tâches qu’ils doivent accomplir les plus aisées possibles. Les accompagnants, les visiteurs et les familles sont également considérés. Les relations humaines, l’espace, le respect de la personne doivent ici être envisagés en complémentarité des qualités techniques des espaces pour offrir un cadre de vie digne et appropriable.
Le programme présente toutes les qualités requises pour permettre un accueil digne à ces accidentés de la vie. Les activités de bien-être y sont multiples et variées et le pôle médical assure un suivi de soins essentiels.
Six unités à taille humaine de 11 lits sont recherchées, dont une spécialement réservées aux patients en état végétatif chronique.
La demande clairement exprimée dans le programme d’un projet développé sur un seul niveau à rez-de-chaussée, cumulée à l’exiguïté du terrain nous a conduit vers un regroupement des unités deux à deux. Cette symétrie offre une transversalité, une transparence qui permet de percevoir la course quotidienne du soleil.
La lumière sera présente au cœur même des unités grâce aux différents hauts de jours qui rythment chaque corps de bâti.
Les unités, ainsi adossées, constituent trois corps de bâtis reliés entre eux par de larges circulations aux formes douces, baignées de lumière naturelle grâce aux hauts de jour qui offrent une générosité spatiale bienvenue.

Ce principe spatial trouve son point d’orgue au droit de la grande salle polyvalente qui s’ouvre généreusement sur le parc existant magnifié. Celui-ci est donc directement perceptible depuis le cœur du projet et constitue une invitation permanente à s’y rendre. Un vaste patio prend place dans ce processus et pourra être investi tel un salon extérieur.
Plus près de l’entrée un autre patio intimiste le salon famille tel une alcôve propice à l’intimité recherchée.
Forme, compacité, implantation, distribution, organisation, lumière naturelle, mode constructif, enveloppe intelligente sont convoqués.

La conception architecturale est volontairement claire et simple avec un soin particulier apporté aux traitements des détails et des matériaux mis en œuvre.

Les systèmes constructifs sont simples, avec une maintenance limitée.
Espace, temps, confort, affection, médecine sont intimement mêlés et doivent fonctionner harmonieusement ensemble.
Le bâtiment seul ne suffit pas à répondre à la question posée. Notre projet développe sa propre identité dans sa capacité à créer de nouvelles potentialités d’usage en adéquation avec le projet de vie de l’établissement. C’est une image domestique, sereine qui est recherchée, et l’expression des larges baies vitrées confère un souhait d’ouverture qui abolit les limites du dehors et du dedans.
L’architecture est l’art d’abriter les activités humaines, d’installer la vie dans les lieux qu’elle conçoit, elle doit répondre non seulement aux besoins mais aussi aux désirs. Désirs de vie.