Peau minérale

La volonté clairement exprimée du programme de revaloriser l’axe de composition originel nous a conduits à implanter les nouveaux bâtiments uniquement le long des héberges nord, sur une bande fine derrière l’axe de composition. Cette extension limitée participe à magnifier le jardin en maximisant son ouverture visuelle sur la ville. L’ensemble des bâtiments est unifié par la mise en œuvre d’une peau minérale qui génère une enveloppe protectrice et une image contemporaine d’inspiration organique. La peau semble s’être développée, métamorphée et, à l’image du végétal, déployée en colonisant la parcelle.

La valorisation maximum du potentiel constructif du terrain nous a conduits à implanter 153 chambres réparties entre l’extension et la réhabilitation.

L’ergonomie des chambres a été traitée en mettant en avant leur principale qualité : la vue et l’éclairage naturel. Le traitement en mobilier intégré agrandit l’espace et fait de ces « chambres avec vue » des lieux de vie de qualité.

L’intégration de principe HQE aux rendements performants est constitutive de l’architecture du projet.