Crèche en germe

En relation avec le programme qui préconisait la mise en œuvre de différents espaces caractérisés (une crèche collective, une crèche familiale, une aire de service affectée et un logement de fonction), nous avons cherché à inscrire ce découpage dans une lecture homogène, en répondant aux exigences de qualification de ces entités.

Nous nous sommes appuyés sur certaines valeurs paysagères existantes. C’est en particulier sur la forte géométrie arborée venant du square André Ulmann qui organise la parcelle du projet en la pénétrant, que nous avons fondé la composition du projet tant architectural que paysager.

Partant de ces lignes de force initiales que sont les platanes, (du volume, de l’altimétrie et des ombres portées des houppiers), les gabarits de l’équipement ont été ajustés comme s’ils venaient se glisser sous les arbres, préservant ainsi sur cette parcelle une échelle domestique d’accueil et d’usages.

Ces lignes ont également été prolongées sur les toits-terrasse pour servir la signalétique et la vocation de cet équipement public. Plantées d’arbustes rythmés par les saisons, ces bandes scandent la parcelle et l’orientent dans une continuité de lecture en direction du stade. L’identité de l’équipement est ainsi rendu visible depuis les îlots des H.B.M. de l’avenue Brunetière qui la domine, et offre par là même à ces habitants une vue sur un jardin, lui-même réinscrit dans la parcelle du square.